Editions Myoho, développement durable, économie sociale et solidaire - Étienne de la Boétie

menu accessibilité

menu principal

  • Imprimer cette page
  • Envoyer cette page à un ami
  • Inscrire cette page dans les favoris (Internet Explorer uniquement)
  • Partager dans Facebook - Ouverture dans une nouvelle fenêtre
  • Partager dans Myspace - Ouverture dans une nouvelle fenêtre
  • Partager dans Twitter - Ouverture dans une nouvelle fenêtre
  • Partager dans Viadeo - Ouverture dans une nouvelle fenêtre
Couverture de : Discours de la servitude humaine -  Ouverture dans une nouvelle fenêtre

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Discours de la servitude humaine

ISBN : 9782916671413
100 pages
Prix : 5 euros

Choix du format :  
Étienne de La Boétie naît le 1er novembre 1530 à Sarlat, deux ans après son ami Montaigne. Son père Antoine de La Boétie occupait le poste de lieutenant particulier du sénéchal de la province, mais sa mort prématurée le força à laisser à son frère l’instruction du jeune Étienne.
 
Il lui fit enseigner les humanités et la philosophie, et plus tard le droit et la jurisprudence.
 
La Boétie serait allé étudier à l’Université des Lois d’Orléans, la plus célèbre après celle de Paris, où il devint en 1553 licencié en droit civil et en droit des nations.
 
La Boétie se passionna également pour la jurisprudence, la philologie antique, et composa des vers en français, latin ou grec. C’est même avant cette époque qu’il aurait écrit le Contr’un.
 
Le 20 janvier 1553, à 22 ans, Henri II le faisait nommer, avec une dispense spéciale, conseiller au Parlement de Bordeaux en remplacement de Guillaume de Lur.
 
Peu de temps après, La Boétie se mariait à la veuve Marguerite de Carle, sœur de Lancelot de Carle, évêque de Riez.
 
En 1560, La Boétie fut chargé d’aller solliciter auprès du roi, à Paris, un mode assuré de paiement des gages de la magistrature. Il revint à Bordeaux en mars 1561.
 
Mais les troubles religieux se multipliaient dans la région d’Agen, jusqu’à ce qu’un soulèvement s’y déroulât, causant de nombreux excès religieux entre catholiques et huguenots, qui parvinrent aux oreilles du roi.
 
En septembre 1561, La Boétie fut désigné pour y aller calmer et pacifier les esprits.
 
Là, il fit rétrocéder aux huguenots les biens qui leur avaient été confisqués, leur permit de célébrer leur foi dans l’église Sainte-Foy d’Agen, mais leur interdit de s’emparer des édifices catholiques, et ordonna que là où il n’y avait qu’un seul édifice religieux, il devrait servir aux deux cultes. Mais ces décisions libérales ne furent pas longtemps respectées. En décembre 1562, douze cents hommes furent enrôlés pour défendre la ville de Bordeaux, et placés sous la direction de quelques officiers dont La Boétie.
 
La Boétie mourut de la peste l’année d’après, en août 1563, dans le Médoc. Il était âgé de 32 ans. 

 

Tous les titres de Étienne de la Boétie

Salon de l’Autre Livre

 

Salon de l’Autre Livre 2014

Le 12ème Salon International des Éditeurs Indépendants ouvre ses portes à 14h le vendredi 14 novembre dans le IVème arrondissement de Paris
Espace des Blancs-Manteaux
48 rue Vieille du Temple
M° Hôtel-de-Ville
Entrée gratuite

Vendredi 14 novembre de 14-21h
Samedi 15 novembre de 11-21h
Dimanche 16 novembre de 11-19h

Venez nous y rencontrer !

 

Festival du Livre et de la Presse d’Écologie

La 12e édition du Festival du Livre et de la Presse d’Écologie se tiendra les 18 et 19 octobre 2014 à la Bellevilloise, dans le XXème arrondissement de Paris.

Le thème de cette année :  l’écologie des solutions.